Les bons gestes pour réduire sa consommation électrique en entreprise

Éteindre la lumière en quittant une pièce, couper le chauffage lorsque l’on quitte son domicile... Ce sont des gestes que l’on devrait tous faire chez soi de façon anodine, que ce soit par souci d’économie ou bien d’écologie. Mais ces habitudes ont aussi leur place en entreprise ! Au-delà de fournir des produits, des services ou bien même des emplois, l’entreprise a aujourd’hui un rôle bien plus large dans notre société. Celle-ci endosse en effet de nombreuses responsabilités, que ce soit en termes de qualité, de bien-être des salariés, mais aussi d’écologie.


La consommation électrique en quelques chiffres


Selon le Carbon Disclosure Project (CDP) en partenariat avec le Climate Accountability Institute (CAI), 100 entreprises sont à elles seules responsables de 71 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre depuis 1988.


À leur échelle, les entreprises françaises ont un impact sur les émissions de gaz à effet de serre, ne serait-ce que par leur consommation énergétique. D’après son rapport “Bilan électrique 2020”, le gestionnaire de réseau RTE estime que la consommation électrique brute en France métropolitaine cette année-là est de 449 TWh. À elle seule, l’électricité constitue tout de même 5% des émissions de CO2 en France.


Et si le secteur résidentiel représente plus d'un tiers de la consommation électrique française, ce sont les entreprises qui arrivent en deuxième position avec 27 %. Un impact considérable, qui pourrait être amélioré grâce à de simples gestes.


Alors, comment réduire sa consommation électrique en entreprise, et donc son impact sur l’environnement ? On vous donne les bons gestes à suivre.



1. Gérer le chauffage

D’après l’ADEME, le chauffage représente 50% de la consommation énergétique dans le secteur tertiaire. Il est donc nécessaire de contrôler son utilisation afin de réduire vos dépenses énergétiques. En effet, si le chauffage est un confort devenu indispensable, il est tout de même possible de l’optimiser.


Délimiter les zones de chauffage

Dans une entreprise, il n’est pas utile de chauffer tout le bâtiment. Au niveau des bureaux, la température idéale conseillée se situe entre 19 et 21°C, un peu moins dans les sanitaires. Certaines pièces, comme les escaliers ou la réserve, ne nécessitent pas forcément de chauffage.

Chaque degré de température gagné sur votre thermostat réduit votre consommation énergétique annuelle en chauffage de 5 à 10 %.


Éviter les pertes

Afin de conserver la chaleur dans les pièces importantes, il est important de fermer les portes et d'éviter les courants d’air. Vérifiez s’il n’y a pas de perte de chaleur au niveau des fenêtres. Réalisez un DPE (Diagnostic de Performance Energétique), pour améliorer l’efficacité énergétique de vos locaux.


Favoriser la diffusion de la chaleur

Pour que la chaleur circule de manière homogène dans vos locaux, il est important de dégager les zones autour des émetteurs de chaleur. N'encombrez pas les radiateurs d’objets inutiles ou ne placez pas de meubles devant, au risque de les voir emmagasiner de la chaleur. Bien sûr, il est inutile de chauffer votre entreprise lorsque personne n’est présent. Pensez à le couper le soir et le week-end ou programmez votre thermostat.

L’aération des pièces, l’eau chaude, ainsi que la climatisation sont aussi des éléments pouvant influer sur votre consommation électrique.


2. Contrôler l’éclairage

Après le chauffage, l’éclairage est le second poste de consommation électrique. Privilégiez le plus possible la lumière naturelle, pour le reste voici quelques conseils pour diminuer les dépenses à ce niveau.


Privilégier les ampoules basse consommation

Les ampoules basse consommation consomment jusqu’à 15 fois moins que les ampoules à incandescence et leur durée de vie est plus importante.


Installer des minuteries et des détecteurs de mouvement

Certaines pièces sont uniquement des lieux de passage, comme les sanitaires ou les couloirs. Installer des détecteurs de mouvement dans ces endroits peut donc s’avérer utile. Certaines pièces peuvent être équipées de minuteries afin de ne pas rester éclairées inutilement.


Éteindre les lumières

Bien évidemment, chacun doit faire l’effort d’éteindre la lumière en quittant une pièce. De la même manière, en partant le soir ou le week-end, le dernier doit veiller à ce que tout soit éteint, lumières, chauffages et appareils électriques.


3. Réduire la consommation des équipements électriques

Bien évidemment, les appareils électriques, et surtout électroniques puisque les nouvelles technologies consomment environ 10% de l’électricité mondiale, sont d’importants consommateurs d’énergie dans une entreprise. Il est donc nécessaire de prendre de bonnes habitudes les concernant.


Opter pour du matériel moins énergivore

On le sait, les appareils électriques nécessitent une importante consommation énergétique à la production. Mais ils continuent d’en consommer tout au long de leur cycle de vie, et même lors de leur recyclage. Il est donc préférable de choisir des appareils économes en énergie, et durables dans le temps, en suivant les labels et les certifications qui indiquent leur niveau de consommation.


Limiter la veille des appareils

Inutile de laisser un appareil allumé en vous disant que peut-être vous, ou quelqu’un d'autre, en auraient besoin plus tard. Les ordinateurs, imprimantes, photocopieurs, machines à café et autres appareils en veille consomment énormément d’énergie sans même être utilisés ! Mieux vaut les éteindre et les rallumer si besoin.


Ne pas laisser les appareils branchés

Lorsque les appareils sont branchés, ils continuent de consommer inutilement. Prenons l’exemple le plus basique : un chargeur de téléphone. En plus d’être dangereux, un chargeur branché “à vide”, sans téléphone au bout, pendant 3 heures par jour pendant un an, engendre une consommation électrique annuelle d’environ 285 Wh. Pas grand chose certes, mais multiplié par les 5,3 milliards de personnes qui possèdent un téléphone portable…


Si vous n’avez pas envie de tout débrancher à chaque fois, pourquoi ne pas opter tout simplement pour une multiprise ? Rapide et efficace !


Conclusion

L’écologie est l’affaire de tous. Aujourd’hui plus que jamais, en tant qu’entreprise, votre rôle est d’éduquer en sensibilisant vos collaborateurs. Apportez-leur l’information, proposez-leur des solutions. Expliquez tous les petits gestes du quotidien qu’ils peuvent réaliser et leur impact concret sur la consommation énergétique.


Par des moyens simples, il est possible d’encourager les salariés à adopter les bonnes habitudes sans les frustrer. Des habitudes qui seront peut-être même reproduites chez eux et transmises à leurs enfants.


Pensez aussi à réaliser un diagnostic de performance énergétique, par un professionnel. C’est un excellent moyen de prendre conscience des économies que vous pourriez faire rapidement et simplement.