top of page

Pourquoi et comment réaliser un bilan carbone entreprise ?

Dernière mise à jour : 28 mars

Face aux défis posés par le changement climatique, il est impératif que les entreprises prennent des mesures concrètes pour réduire leur empreinte carbone. Le réchauffement de la planète, les phénomènes météorologiques extrêmes et les bouleversements environnementaux rappellent l'urgence de la situation.


Au cœur de cette démarche, le bilan carbone se révèle être un pilier essentiel permettant aux entreprises de mesurer et de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.



Qu'est-ce qu'un bilan carbone ? 


Le terme "bilan carbone" est avant tout une méthodologie, le Bilan Carbone ®, élaborée par l'ingénieur spécialisé en énergie climat Jean-Marc Jancovici pour le compte de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie). Depuis 2004, cette méthodologie se présente comme un outil permettant de quantifier les émissions de gaz à effet de serre (GES) imputables aux activités d'une entreprise ou d'une organisation. Elle revêt une importance capitale, notamment en réponse aux exigences réglementaires fixées par l'article 75 de la loi Grenelle II.


Le bilan carbone vise à établir la comptabilité carbone d’une entreprise en vue d'adopter une stratégie climatique ambitieuse. Il a pour finalité de concevoir un plan d'action précis, chiffré en termes de réduction des émissions de GES ainsi que des investissements financiers nécessaires pour y parvenir.


Au-delà de la marque déposée Bilan Carbone®, le terme "bilan carbone" est aujourd'hui communément utilisé pour désigner toute démarche visant à évaluer et quantifier les émissions de CO2 d'une entité.


Outre les motivations éthiques qui encouragent chaque entreprise à s'engager dans une démarche climatique responsable, il est à noter que la réalisation d'un bilan carbone comporte des avantages significatifs pour les entreprises.



Pour quelles raisons réaliser un bilan carbone entreprise ?


Les entreprises sont incitées à réaliser leur bilan carbone pour de nombreuses raisons.


raisons-bilan-carbone


Se conformer à la réglementation.


La loi Grenelle II impose aux entreprises françaises de plus de 500 salariés de réaliser un bilan carbone tous les 4 ans. De plus, la directive CSRD imposera aux entreprises de l'Union Européenne, et ce à compter du 1er janvier 2025, la publication d'un reporting extra-financier aux entreprises de plus de 250 salariés. Le respect de ces réglementations est essentiel pour éviter des sanctions et des dommages à la réputation de l'entreprise.


Améliorer son image de marque.


Les consommateurs sont de plus en plus sensibles aux questions environnementales et attendent des entreprises qu'elles s'engagent concrètement dans la lutte contre le changement climatique. La réalisation d'un bilan carbone permet de communiquer de manière transparente sur ses engagements RSE et d'améliorer son image de marque. Cela peut également permettre d'obtenir une certification ou un label RSE qui atteste de ses engagements et la disculpe de toute tentative de greenwashing.


Sensibiliser et impliquer ses actuels et futurs collaborateurs.


La réalisation d'un bilan carbone est un bon moyen de sensibiliser les collaborateurs aux enjeux climatiques et aux engagements RSE de l'entreprise. Cela peut améliorer la motivation et la fidélisation des employés et c'est un atout pour attirer de nouveaux talents. En effet, les jeunes générations sont particulièrement sensibles à ces questions et recherchent des employeurs qui s'engagent concrètement dans la protection de l'environnement.

Selon une étude de l'Unédic parue en avril 2023, 84% des actifs français sondés souhaitent que leur travail soit en adéquation avec le défi climatique. Ce chiffre montre que les employés sont de plus en plus sensibles aux questions environnementales et attendent de leur employeur qu'il s'engage dans une réelle démarche de développement durable.


Diminuer ses coûts et gagner en compétitivité.


Le bilan carbone permet d'identifier les sources d'émissions de gaz à effet de serre et de mettre en place des mesures pour les réduire. Cela permet de faire baisser la facture énergétique, mais aussi de réduire les coûts liés à la gestion des déchets, à la consommation de consommables et à la fonction achats. En optimisant ses process et en réduisant ses consommations, l'entreprise gagne en compétitivité.


Mieux gérer ses risques et anticiper les changements.


Le changement climatique est un risque majeur pour les entreprises. Le bilan carbone permet de mieux comprendre les risques liés au climat et de mettre en place des mesures pour les atténuer. Cela permet également d'anticiper les changements réglementaires et les nouvelles technologies. En se préparant à ces changements, l'entreprise se donne les moyens de rester compétitive sur le long terme.


Pour en savoir plus sur les raisons pour lesquelles une entreprise doit s'engager dans cette démarche : 5 raisons de réaliser un bilan carbone pour son entreprise.



Quelles entreprises doivent réaliser un bilan carbone ?


En France, toutes les entreprises de plus de 500 salariés en métropole et de 250 salariés dans les régions et départements d’outre mer ainsi que les collectivités de plus de 50 000 habitants doivent, depuis 2012, réaliser un bilan d'émissions de gaz à effet de serre (aussi appelé bilan GES réglementaire ou BEGES) sur les scopes 1, 2 et 3. Les entreprises doivent renouveler cet exercice tous les quatre ans quand les structures publiques ont l’obligation de le réaliser tous les trois ans. Le bilan carbone, qui doit être publié sur le site bilan GES de l’Ademe, et doit aussi être accompagné d’un plan d’action qui précise “les objectifs, moyens et actions envisagés à cette fin et, le cas échéant, les actions mises en œuvre lors du précédent bilan”. A défaut, l'organisation concernée peut être condamnée à payer une amende allant jusqu'à 50 000 €. En cas de récidive, une majoration à hauteur de 100 000 € est prévue.


Suite à la publication d'un décret en juillet 2022, les entreprises soumises à la réalisation d'un bilan GES réglementaire devront prendre en compte les émissions liées au scope 3. Jusqu'alors, seules les émissions des scopes 1 et 2 étaient prises en compte. Cette mesure a pris effet en janvier 2023.


De façon indirecte, de nombreuses entreprises sont aussi invitées à mesurer leur empreinte carbone afin de répondre à des marchés publics ou aux demandes d’investisseurs institutionnels par exemple. Ces derniers, depuis l’article 173 de la loi sur la transition énergétique du 17 août 2015 sont tenus de publier leur intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance dans leurs opérations d’investissement.



Qui peut réaliser un bilan carbone ?


Le bilan carbone d'une entreprise peut être réaliser de diverses manières. Il peut être effectué en interne par un collaborateur de l'entreprise formé sur le sujet et ayant un intérêt particulier pour cette démarche, ou encore être confié à un cabinet de conseil spécialisé en stratégie climat. Une autre option consiste à utiliser des plateformes SaaS (Software as a Service) ou des solutions technologiques comme Kabaun, qui facilitent la collecte, la mesure et la gestion des émissions de gaz à effet de serre.


Le choix de l'acteur qui réalisera le bilan carbone d'une entreprise dépend de plusieurs facteurs clés. La taille et la complexité de l'entreprise joueront un rôle important, tout comme le budget disponible. Le niveau d'expertise interne en matière de bilan carbone sera également un élément à prendre en compte, de même que les objectifs de l'entreprise : simple évaluation ou démarche de réduction des émissions.


Quelle que soit l'approche choisie, il est essentiel de collecter des informations auprès des différents services de l'organisation. Engager l'ensemble de l'entreprise dans la démarche est crucial pour obtenir des données précises et complètes. Par ailleurs, les parties prenantes et les prestataires de l'entreprise peuvent également être sollicités, notamment si l'organisation souhaite établir un bilan carbone couvrant l'ensemble de sa chaîne de valeur.



Comment est calculé le bilan carbone d'une entreprise ?


Réaliser un bilan carbone entreprise est une étape cruciale pour évaluer son impact sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) et prendre des mesures concrètes en matière de réduction de son empreinte carbone. Voici les principales étapes :


Définir le périmètre du bilan carbone


La première étape de la réalisation d'un bilan carbone consiste à définir son périmètre. Cela revient à déterminer les périmètres et sources qui seront pris en compte :

  • Périmètre temporel : la période de réalisation du bilan carbone, qui peut par exemple être sur une année civile, un exercice fiscal.

  • Périmètre organisationnel : les entités qui seront incluses dans le bilan carbone, cela peut-être l'ensemble de l'entreprise, un site, une filiale, etc.

  • Périmètre opérationnel : qui est généralement défini selon les scopes 1, 2 et 3 du GHG Protocol. Pour être complet et fiable, un bilan carbone doit prendre en compte toutes les émissions de l'entreprise, à la fois les émissions directes et indirectes.


Collecte des données de l'entreprise


L'entreprise doit collecter une multitude de données concernant ses activités. Cette collecte s'opère à partir de diverses sources, à la fois internes et externes. En interne, l'entreprise recueille des informations telles que les relevés de consommation d'énergie, les déplacements de ses employés, ou encore les données relatives à ses processus de production. Parallèlement, des données externes provenant de partenaires commerciaux et de fournisseurs sont également nécessaires.


Cette démarche exhaustive garantit que toutes les activités ayant un impact sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) sont prises en compte dans le bilan carbone. Les données collectées sont par la suite catégorisées en scopes d'émission :

  • Scope 1 : émissions directes de l'entreprise

  • Scope 2 : émissions indirectes liées à l'énergie

  • Scope 3 : autres émissions indirectes (achats, fret, fin de vie des produits, etc.)

scope 1 2 3 émissions GES


Consolidation et calcul


Une fois les données collectées, il est crucial de s'assurer de leur exactitude et de leur exhaustivité. Cela implique de vérifier qu'il n'y a ni oubli ni doublon.


Pour calculer l'impact carbone des données collectées, il faut les associer à un facteur d'émission. Ce calcul revient à multiplier une donnée d'activité (physique ou monétaire) de l'entreprise par un facteur d'émission. L'Ademe définit un facteur d'émission comme étant un "ratio permettant de connaître les émissions de gaz à effet de serre liées à un objet, une matière, ou un service".


Il existe 2 types de facteurs d'émission :

  • Facteur d'émission physique : représente la quantité de CO2 émise par unité d'activité ou de consommation (kilomètres, kilogrammes, etc.).

  • Facteur d'émission monétaire : aussi appelé "ratio monétaire", est un indicateur qui exprime les émissions moyennes associées à une unité monétaire dépensée pour un bien ou un service particulier.

De nombreuses bases de données de facteurs d'émission existent, privées ou publiques, comme la Base carbone® de l'Ademe, Agribalyse, DEFRA ou encore Exiobase pour les facteurs d'émission monétaires.


Voici un exemple de calcul utilisant des données et facteurs d'émission physique pour un trajet entre Bordeaux et Paris :


exemple-calcul-bilan-carbone-facteur-emissions


Analyse et restitution des résultats


Le bilan carbone d'une entreprise est généralement exprimé en tonnes d'équivalent CO2 (CO2eq ou CO2e). Le CO2e est une unité de mesure qui permet de comparer les impacts des différents gaz à effet de serre (GES) sur le changement climatique. Il existe d'autres GES, tels que le méthane (CH4) et le protoxyde d'azote (N2O), qui ont un pouvoir de réchauffement global (PRG) différent par rapport au CO2. En d'autres termes, ces GES ont un impact différent sur le climat pour une même quantité émise. On utilise donc l'unité CO2e pour permettre une comparaison directe et une évaluation globale des émissions de tous les GES.


Les résultats du bilan carbone sont généralement présentés sous forme d'un rapport détaillé, qui comprend une analyse approfondie des sources d'émissions. Ce rapport doit être assorti d'un plan d'action et de recommandations pour aider l'entreprise à réduire son impact environnemental.



Quel plan d'action l'entreprise peut mettre en place pour réduire ses émissions ?


Afin de réduire ses émissions de CO2e (équivalent CO2), l’entreprise doit d’abord mettre en place un plan d’action (aussi appelé plan de transition dans le cadre du Bilan Carbone®) soutenu aussi bien par la direction de l’entreprise que par les différents collaborateurs. Pour une mise en application réussie, il est en effet nécessaire que l’ensemble des parties prenantes internes de l’entreprise soient sensibilisées aux enjeux énergie et climat afin d’en comprendre les enjeux éthiques et vitaux pour l’organisation.


Le plan d’action doit reposer sur un bilan carbone précis et complet, permettant de hiérarchiser les postes d’émissions de l’entreprise. Cette approche permet d'optimiser l'allocation des ressources en évitant de déployer des efforts excessifs dans des secteurs où les réductions d'émissions sont limitées. Il est essentiel que ce plan d'action soit cohérent avec les objectifs globaux, en particulier ceux énoncés dans l’Accord de Paris, visant à limiter le réchauffement climatique à 1,5°C par rapport à l'ère préindustrielle. En l'alignant sur les accords de Paris, l'entreprise démontre son sérieux engagement dans la lutte contre le changement climatique et la neutralité carbone, ce qui renforce sa crédibilité auprès des parties prenantes telles que les clients et les investisseurs.


Il existe de nombreuses actions à mettre en place pour réduire l’empreinte carbone de son entreprise, en voici quelques exemples :

  • Mobilité : mettre en place un PDME (Plan de Mobilité Employeur) afin de réduire les émissions liées aux déplacements des collaborateurs, mise en place du télétravail, etc.

  • Énergie : afin d’améliorer l’efficacité énergétique, les entreprises peuvent réguler leur consommation d'énergie (chauffage, climatisation, électricité), améliorer l’isolation des bâtiments, etc.

  • Fournisseurs : choisir des prestataires et fournisseurs engagés afin de privilégier, par exemple, les achats responsables, l'alimentation locale, le recyclage des déchets, etc.



Pourquoi choisir Kabaun pour réaliser son bilan carbone entreprise ?


Face aux défis urgents du changement climatique, il est impératif que les entreprises adoptent une stratégie climatique ambitieuse. La réalisation d'un bilan carbone entreprise précis et complet s'avère être la pierre angulaire de cette démarche.


Kabaun peut vous accompagner dans la réalisation de votre bilan carbone grâce à notre Carbon Management Platform API-first qui permet de collecter, mesurer et d'analyser l'ensemble de vos données carbone.




Comments


bottom of page