top of page

Tout savoir sur la norme ISO 14067

Dernière mise à jour : 24 août 2023

La lutte contre le réchauffement climatique passe par une inévitable réduction des émissions de gaz à effet de serre à tous les niveaux de notre société. Pour répondre aux 17 objectifs de développement durable (ODD) définis par les Nations Unies et rassemblés dans l’agenda 2030, les entreprises et organisations disposent d’outils de mesure de l’impact environnemental de leurs activités, mais aussi de leurs produits. La norme ISO 14067 définit ainsi les modalités et exigences de la quantification de l’empreinte carbone d’un produit (ECP).


Qu’est-ce que la norme ISO 14067 ?


norme-iso-14067

Publiée en 2018, la norme internationale ISO 14067 s’inscrit dans le groupe des normes ISO 14060 dédiées à la mesure, au suivi et à la déclaration des émissions de GES. Elle est par ailleurs cohérente avec les normes ISO 14040 et 14044 qui définissent le cadre et les lignes directrice de l’analyse de cycle de vie (ACV) des produits.

La norme ISO 14067 remplace la spécification technique ISO/TS 14067 de 2013 pour en faire une norme internationale et offrir aux entreprises une méthodologie approfondie pour le calcul de l’empreinte carbone d’un produit. Elle s’en distingue par sa focalisation sur la quantification de l’empreinte carbone des produits, les questions relatives au management environnemental étant précisées dans les normes de la famille ISO 14000. Des recommandations spécifiques ont par ailleurs été introduites pour le calcul des émissions de GES des produits forestiers et agricoles.


Les principes de la norme ISO 14067


La norme ISO 14067 "Gaz à effet de serre — Empreinte carbone des produits" est une norme volontaire : elle constitue un cadre de référence et non une réglementation.


Le standard ISO 14067 est constitué de deux parties, la première fixant les principes de quantification de l’empreinte carbone des produits, et la seconde précisant la manière d’organiser l’information à des fins de communication. La norme fournit également dans cette seconde partie des lignes directrices pour exploiter les données et mettre en place des actions de réduction de l’empreinte carbone des produits évalués.


La norme ISO 14067 s’applique aux produits et services de tous secteurs, de l’industrie et de l’ingénierie à l’agriculture et à la construction. Elle évalue l’impact du produit ou du service sur l’ensemble de son cycle de vie, c’est-à-dire :

  • Les matières premières

  • Les fournisseurs

  • La conception

  • La fabrication

  • Le transport

  • L’utilisation par le consommateur

  • L’élimination ou la réutilisation

Le groupe Afnor propose une certification ISO 14067 – Empreinte carbone des produits. Cette dernière passe par un audit de vérification adapté à chaque secteur et aux spécificités de chaque entreprise ou organisation.



Quelles sont les étapes de mise en œuvre de la norme ISO 14067 ?


Mesurer l’impact environnemental selon le cycle de vie du produit


La quantification de l’empreinte carbone d’un produit prend en compte les flux entrants et sortants intervenant aux différentes étapes de la chaîne d’approvisionnement, c’est-à-dire les émissions de GES, la consommation d’énergie, l’utilisation des ressources et la production de déchets. Cette étude permet l’identification des facteurs d’émission et l’évaluation de l’impact réel du produit sur l’environnement.


Mettre en œuvre des actions de réduction


Lorsque les facteurs d’émission sont ciblés, l’entreprise peut alors agir sur ses processus de fabrication ou sur ses choix de matières premières afin de réduire l’empreinte carbone de ses produits. Idéalement, la mise en œuvre de la norme ISO 14067 vise un objectif d’écoconception, c’est-à-dire de fabrication d’un produit au plus faible impact environnemental. Cela passe par :

  • Le choix de matières premières recyclables et biosourcées

  • Le choix de fournisseurs locaux, qui intègrent les enjeux environnementaux à leur stratégie de performance

  • La réduction ou la suppression des emballages

  • L’usage de modes de transport verts et une optimisation globale du modèle logistique de l’entreprise

  • La réduction des consommations énergétiques aux différentes étapes de la production

Dans un objectif d’économie circulaire, les qualités principales d’un produit éco-conçu sont ainsi la durabilité, la solidité et la recyclabilité.



Pour quelles raisons procéder à l'évaluation de l’empreinte carbone des produits ?


La quantification de l’empreinte carbone des produits, bien que non obligatoire, présente des avantages à plusieurs niveaux pour une entreprise :


Réduction des coûts


L’évaluation de l’ECP permet d’optimiser les coûts d’investissement et d’exploitation grâce à une amélioration globale des process, de l’achat au conditionnement en passant par la fabrication. La norme ISO 14067 fournit notamment un cadre pour réduire les dépenses énergétiques sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement et de production.


Responsabilité et transparence vis-à-vis des parties prenantes et des consommateurs


La norme ISO 14067 fournit les outils pour communiquer de manière claire sur l’impact environnemental des produits et services de l’entreprise. L’intégration des données d’ECP au rapport ESG (Environnent, Social et Gouvernance) offre aux investisseurs des garanties supplémentaires de durabilité.


Création d’un avantage concurrentiel


La norme ISO 14067 peut donner lieu à une certification par un organisme indépendant. Les décisions d’achats sont aujourd’hui beaucoup influencées par les préoccupations environnementales et de responsabilité sociétale. Les labels et certifications attestant de l’engagement d’une entreprise pour le développement durable et de l’écoconception de ses produits peuvent donc aujourd’hui constituer un avantage concurrentiel majeur.


Respect et anticipation des réglementations en matière de protection environnementale


La quantification de l’empreinte carbone des produits sur la base de la norme ISO 14067 permet aux entreprises de répondre aux politiques gouvernementales en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Certaines réglementations gouvernementales exigent que les entreprises effectuent un reporting environnemental et évaluent leur performance en matière d'émissions de gaz à effet de serre. En utilisant la norme ISO 14067, les entreprises peuvent collecter des données précises sur l'empreinte carbone de leurs produits et les inclure dans leurs rapports extra-financiers obligatoires, comme la DPEF en France ou la future réglementation CSRD mise en place dès 2024 au sein de l'UE.

En conclusion


Chaque produit ou service proposé sur le marché impacte l’environnement tout au long de son cycle de vie. La lutte contre le réchauffement climatique passe inévitablement par une réduction des émissions de gaz à effet de serre. Or, pour réduire ces rejets, il est essentiel de savoir les quantifier. La norme ISO 14067 fournit aux entreprises et organisations le protocole pour y parvenir. Un outil précieux pour améliorer ses process, communiquer sur ses engagements et se distinguer de la concurrence.

bottom of page